Gabriel Fauré

FAURE Gabriel

Pamiers, 12 mai 1845 / Paris, 4 novembre 1924.

Fils d'un instituteur devenu directeur d'école normale, Gabriel Fauré suit dès l'âge de 9 ans les cours de l'école de musique fondée en 1853 par Louis Niedermeyer. Elève et ami de Saint-Saëns qui lui fait découvrir Schumann, Liszt, Wagner - il ira entendre L'Or du Rhin et La Walkyrie à Cologne en 1878 et la Tétralogie à Munich en 1879 - c'est comme organiste que Fauré fait ses débuts à Rennes (1866). Après la guerre de 1870, on le retrouve titulaire à Saint-Honoré d'Eylau, et il participera à la fondation de la Société nationale de musique. Nommé en 1877 maître de chapelle à la Madeleine, il retrouve cette même année l'école Niedermeyer, comme professeur.

Parallèlement, il est un hôte apprécié des salons parisiens où son caractère, ses qualités pianistiques et d'improvisation font merveille: il sera d'ailleurs fiancé un temps à l'une des filles de la célèbre cantatrice Pauline Viardot qui animait un salon réputé. En 1892, Fauré est nommé inspecteur des Conservatoires; en 1896, il est titulaire du grand orgue de la Madeleine, puis succède à Massenet comme professeur de composition au Conservatoire, où il comptera de nombreux et prestigieux élèves: Florent Schmitt, Charles Koechlin, Nadia Boulanger, Maurice Ravel.

A partir de 1903, le compositeur est atteint de troubles auditifs qui évoluent vers une surdité quasi totale, ce qui ne l'empêche pas, lui qui n'était pas passé par l'enseignement officiel du Conservatoire, d'en devenir le directeur en 1905. En 1909, c'est l'Institut (Académie des Beaux Arts) qui l'accueille en son sein.

C'est un homme au faîte de la gloire qui s'éteint en 1924, et à qui la patrie reconnaissante accorde l'ultime honneur des obsèques nationales.

Le nom de Fauré est indissociablement lié aux mélodies, aux pièces pour piano et à la musique de chambre, dont il est le véritable créateur en France. Mélodiste de tout premier plan, sa musique se marie remarquablement aux poèmes de Verlaine, Hugo, Jean de la Ville de Mirmont, Armand Silvestre... Ses pièces pour piano, éloignées de tout effet, sa contribution majeure à la musique de chambre (Quatuors pour piano et cordes, sonates pour piano et violon...), son célèbre Requiem (1887) le placent aux côtés d'un Debussy et d'un Ravel parmi les grands compositeurs qui régénérèrent la musique française au tournant du siècle.

Musique vocale

  • Mélodies de Venise (Verlaine, 1891)
  • La Bonne Chanson (Verlaine, 1892-1894)
  • La Chanson d’Eve (Ch. van Lerberghe, 1906-1910)
  • L’Horizon Chimérique (J. de la Ville de Mirmont, 1921)
  • Le Jardin Clos (Ch. van Lerberghe, 1914)
  • Mirages (A. de Brimont, 1919)

Théâtre

  • Prométhée, drame lyrique en 3 actes (1900)
  • Pénélope (1912)

Musique sacrée

  • Requiem pour soprano, baryton, chOeurs et orchestre (1888; version pour grand orchestre, 1899).
  • Cantiques, dont Cantique de Jean Racine pour choeur, 4 voix et orgue (1864; version avec orchestre 1875)
  • Messe brève avec orgue (1907)

Piano

  • 13 Barcarolles (1881-1913)
  • 13 Nocturnes (1875-1921)
  • 6 Impromptus 1881-1910)
  • 9 Préludes (1909-1910)
  • 4 Valses-Caprices (1882-1894)
  • 8 Pièces brèves (1899-1902)
  • Dolly (1893-1896)
  • Fantaisie pour piano et orchestre (1918)
  • Ballade pour piano et orchestre (1881)

Musique de chambre

  • 2 Sonates pour piano et violon (1875 et 1917)
  • 2 Sonates pour violoncelle et piano (1917 et 1921)
  • Quintettes pour piano et cordes n°1 et 2 (1905 et 1921)
  • Quatuors pour piano et cordes n°1 et 2 (1879 et 1886)
  • Trio pour piano, violon et violoncelle (1922-1923)
  • Quatuor à cordes (1924)

Musique de scène

  • Caligula (1888)
  • Shylock (1889)
  • Suite pour Pelléas et Mélisande (1898)
  • Masques et Bergamasques (1919)

Pénélope, tragédie lyrique (1913):

Requiem (version originale 1893):

Catherine Bott, S.; Gilles Cachemaille, b.; Monteverdi Choir; Salibury Cathedral Boy Choristers; Orchestre Révolutionnaire et Romantique; John Eliott Gardiner, dir. CD Philips, réf. 438149 2

Requiem; Cantique de Jean Racine. Orféon Donostiarra;

Orchestre du Capitole de Toulouse; Michel Plasson, dir. CD EMI, réf. 7473172

Mélodies: Intégrale:

Elly Ameling; Gérard Souzay; Dalton Baldwin EMI 7640792

Mélodies de Venise; La Bonne chanson; Le Jardin clos; Mirages; L’Horizon chimérique; Chanson; Clair de Lune; Nocturne; Accompagnement; Le Don silencieux (+ mélodies de Chabrier, Gounod, Bizet...).

Camille Maurane, Pierre Maillard-Verger, Lily Bienvenu. 2 CD, réf. XCP 5009-5010

La Chanson du pêcheur; Après un rêve; Ici-bas; Nell; Automne; Rencontre; Toujours; Adieu; Les Berceaux; Le Secret; Les Roses d’Ispahan; Aurore; Les Présents; Larmes; Au cimetière; La Rose; Le Parfum impérissable; Arpège; Prison; Soir; Le plus doux chemin. Camille Maurane, Pierre Maillard-Verger. 2 CD, réf. XCP 5001

Intégrale pour orchestre: Pelléas et Mélisande; Masques et Bergamasques; Shylock.

Frederica von Stade; Nicolaï Gedda; Ensemble Vocal Alix Bourbon; Orch. du Capitole de Toulouse; Michel Plasson, dir. CD EMI, réf. CDC 7479382

Ballade pour piano et orchestre; Fantaisie pour piano et orchestre; Elégie pour violoncelle et orchestre; Berceuse pour violon; Les Djinns; Caligula; Pénélope, prélude.

Jean-Philippe Collard, p.; Paul Tortelier, vlc; Yann-Pascal Tortelier, vl; Ensemble vocal Alix Bourbon; Orch. du Capitole de Toulouse; Michel Plasson, dir. CD EMI, réf. CDC 7479392

Pelléas et Mélisande; Dolly; Après un rêve; Elégie; Pavane.

Lorraine Hunt, S.; Jules Eskin, vlc.; Choeur du Festival de Tanglewood; Orch. Symphonique de Boston, dir. Seiji Ozawa. CD Deutsche Grammophon, réf. DG 4230892

Musique de chambre: Intégrale:

Jean-Philippe Collard, p.; Augustin Dumay, vl; Frédéric Lodéon, vlc; Michel Debost, fl. Vol. 1: 2 CD EMI Rouge et Noir, réf. 7625452

Jean-Philippe Collard, p.; Augustin Dumay, vl; Frédéric Lodéon, vlc; Michel Debost, fl. Vol. 2: 2 CD EMI Rouge et Noir, réf. 7625482

Sonates pour violon et piano n°1 et 2 (+ Sonate de Franck).

Arthur Grumiaux, vl; Paul Crossley, p. Philips Musica da Camera 4263842

Sonates pour violoncelle et piano n°1 et 2 (+ Elégie, et la Sonate de Debussy).

Paul Tortelier, vlc; Jean Hubeau, p. CD Erato, réf. 2292-456602

Trio pour piano, violon et violoncelle (+ Quatuor pour piano et cordes n°1 avec Kim Kaskashian, alto).

Beaux Arts Trio CD Philips, réf. 42235502

Quatuor pour piano et cordes n°1

Beaux Arts Trio CD Philips, réf. 42235502

Quatuor pour piano et cordes n°2.

Beaux Arts Trio. CD Philips, réf. 4340712

Quatuors pour piano et cordes n°1 et 2.

Ensemble Nash CRD 3403

Quatuor à cordes en mi mineur (+ Quatuors de Debussy et Ravel).

Quatuor Viotti. Pierre Verany PV 786102

Quintettes pour piano et cordes n°1 et 2.

Quintetto Fauré di Roma Claves CD 508603

Intégrale pour piano

Jean Hubeau, p. 4 CD Erato 2292-45023-2

Anthologie pour piano: Nocturnes n°1, 3, 4, 6, 13; Barcarolles num. 1 et 6; Impromptu n°3; Romance sans parole n°3; Thème et Variations; Capriccio op. 84 n°1; Barcarolle n°2; Improvisation, op.84 n°4; Adagietto, op. 84 n°5; Préludes, op. 105.

Albert Ferber, p. Saga EC 3398-2 et 3397-2

13 Barcarolles; Dolly; 5 Impromptus; Mazurka; 8 Pièces brèves, op.84; 3 Romances sans paroles; Souvenirs de Bayreuth; 4 Valses-Caprices.

Jean-Philippe Collard, p. EMI 7626872

Nocturnes n°1, 6, 7, 12, 13; Impromptus n°2 et 5; Thèmes et Variations.

Vlado Perlemuter, p. Nimbus N 15165

FAURE, Gabriel : Correspondance, présentée et annotée par J.M. Nectoux. - Flammarion, 1990. (Coll. Harmoniques)

NECTOUX, Jean-Marie : Fauré. - Seuil, 1995 (Coll. Microcosme ; Solfèges). ISBN 2-02-023488-2

source : Ministère des Affaires étrangères / Culture