Filière Bac Economique et Sociale

Pour ceux qui s’intéressent aux questions d’actualité et aux problématiques économiques et sociales du monde contemporain.  L’objectif du bac ES est d’approfondir une culture économique et sociale fondée sur l’esprit de synthèse, l’esprit critique, la curiosité.

Horaires des enseignements obligatoires

EnseignementsClasse de PremièreClasse de Terminale

Enseignements communs:

Horaire par élève
SES5h5h
Mathématiques3h4h
Histoire et géographie4h4h
Langues vivantes 1 et 24h304h
Français4h 
Enseignement scientifique (SVT+PC)1h30 
Travaux personnels encadrés1h 
Éducation physique et sportive2 h2 h
Enseignement moral et civique0h300h30
Accompagnement personnalisé2 h2 h
Heures de vie de classe10 h annuelles10 h annuelles
Philosophie 4h

Un enseignement de spécialité retenu parmi les enseignements suivants:

  
Economie approfondie 1h30
Sciences sociales et politiques 1h30
Mathématiques 1h30

Enseignements facultatifs:

  
Latin2h2h
Chinois3h3h
Arts plastiques3h3h
CAV3h3h
Musique3h3h

Epreuves et coefficients

Epreuves anticipéesCoef.NatureDurée
Français2
2
écrite
orale
4 h
20 mn
Sciences2écrite1h 30
TPE (Travaux Personnels Encadrés)2 (1)orale30 mn pour
un groupe de 3
Epreuves terminalesCoef.NatureDurée
Histoire – Géographie5écrite4 h
Mathématiques5 ou 5 + 2 (2)écrite3 h
Sciences économiques et sociales7 ou 7 + 2 (2)écrite4 h ou 4h + 1h
Langue vivante 13écrite et orale (3)3 h
Langue vivante 22écrite et orale (3)2 h
Philosophie4écrite4 h
Education Physique et Sportive2CCF (contrôle en cours de formation)

Enseignement de spécialité (une épreuve au choix)

Economie approfondie2écrite1 h
Mathématiques2écriteintégrée à l’épreuve de Mathématiques
Sciences sociales et politiques2écrite1 h

Autre type d’épreuve

Education physique et sportive de complément (4)2CCF (contrôle en cours de formation)

Epreuves facultatives (deux au maximum au choix) (5)

Langue vivante étrangère 3 (étrangère ou régionale)écrite ou orale
selon la langue
2 h ou 20 mn
Langue des signes françaiseorale20 mn
Langues et cultures de l’antiquité: latinorale15 mn
Langues et cultures de l’antiquité: grecorale15 mn
Education physique et sportiveCCF (contrôle en cours de formation)
Arts: arts plastiques ou cinéma-audiovisuel ou théatre ou histoire des arts ou danseorale30 mn
Musiqueorale40 mn

(1) seuls les points supérieurs à la moyenne sont retenus et multipliés par 2.
(2) lorsque le candidat a choisi cette discipline en spécialité.
(3) l’évaluation orale est effectuée en cours d’année.
(4) épreuve obligatoire pour les élèves ayant suivi l’enseignement d’EPS complémentaire.
(5) seuls les points excédant 10 sont retenus et, pour la première ou la seule épreuve facultative à laquelle le candidat choisit de s’inscrire, ces points sont multipliés par 2. Si cette première épreuve concerne le latin ou le grec, les points sont multipliés par 3.

Avec un profil scolaire équilibré et pluridisciplinaire, les bacheliers ES peuvent envisager une poursuite d’études dans des domaines variés: lettres et langues, sciences humaines et sociales, économie et gestion, droit...

L’université

Plus de la moitié des bacheliers ES optent pour un parcours universitaire. Ils s’inscrivent en licence (3 ans), avant de se spécialiser dans le cadre d’un master (2ans). Plusieurs domaines leur sont ouverts:

  • Economie et gestion: Les bacheliers ES sont nombreux dans ces filières qui forment en 5 ans (licence, puis master)à la gestion des entreprises, aux ressources humaines, au commerce, au marketing, à la banque, à la finance... La licence d’administration économique et sociale (AES) est une licence pluridisciplinaire, structurée autour de 4 pôles: droit, économie, gestion, sciences humaines, avec de nombreux parcours qui conviennent bien aux bacheliers ES.
  • Droit, science politique: La filière juridique mène en 5 à 8 ans aux métiers de la justice (avocat, magistrat...), du notariat, du conseil aux entreprises, de ressources humaines...
  • Sciences humaines et sociales: Les bacheliers ES représentent plus du tiers des étudiants de ces filières. Là encore, le master (bac+5) est le niveau d’accès à l’emploi. Les étudiants ont le choix entre philosophie, psychologie, sociologie, histoire, géographie et aménagement. Les débouchés sont variés: enseignement, urbanisme, ressources humaines...
  • Lettres et langues: Les bacheliers ES à profil littéraire peuvent choisir une licence de lettres pour poursuivre en master, s’ils envisagent une carrière d’enseignant ou s’ils se destinent aux métiers du journalisme ou de la communication. Avec un très bon niveau dans deux langues vivantes, les ES peuvent opter pour une licence de langues étrangères appliquées(LEA). Fondé sur l’étude de deux langues appliquées au droit, à l’économie, à la gestion, à l’informatique ... ce cursus offre des débouchés en entreprise. Autre possibilité: la mention langues, littératures et civilisations étrangères (LLCER), davantage tournée vers les métiers de l’enseignement, de la traduction ou de l’interprétariat.
  • Sciences: Pour ceux qui ont une forte fibre matheuse, la licence de mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) mène vers l’ingénierie financière, le marketing, les assurances...

Les BTS et les DUT

Près d’un quart des bacheliers ES préparent un BTS ou un DUT. Recrutant sur dossiers, les BTS DUT associent cours théoriques, pratique professionnelle et stage de terrain. Une fois diplômé à bac+2, on peut entrer dans la vie active ou continuer ses études, principalement en licence pro.

  • Les brevets de technicien supérieur (BTS): Les spécialités adaptées sont: assurance; banque; commerce international; communication; économie sociale familiale; notariat; professions immobilières...
  • Les diplômes universitaires de technologie (DUT): Les spécialités dans la suite logique du bac ES sont: techniques de commercialisation (TC), carrières juridiques, carrières sociales, gestion administrative et commerciale des organisations (GACO), gestion des entreprises et des administrations(GEA), information-communication, statistique et informatique décisionnelle(STID), qualité logistique industrielle et organisation (QLIO)...
  • Les écoles spécialisées: environ 13% des bacheliers ES font le choix d’une école spécialisée qui leur permet de préparer en 2 à 5 ans, des diplômes professionnels dans divers domaines. Accès sur concours.
  • Commerce, gestion, comptabilité: Une cinquantaine d’écoles supérieures de commerce recrutent dés le bac pour 4 ou 5 ans d’études. D’autres écoles forment en 2 ou 3 ans à la vente. La filière expertise comptable comprend des formations à différents niveaux, menant à des diplômes spécifiques. Le premier est le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG), en 3 ans, qui peut être complété par un diplôme supérieur (DSCG) en 2 ans.
  • Les Institut d’études politiques (IEP): Les 10 IEP recrutent sur concours. Les formations (5 ans) concernent divers   domaines: économie, gestion, relations internationales, communication...
  • Santé, social: Les écoles du secteur social préparent en 3 ans après le bac à un diplôme d’Etat (DE), obligatoire pour exercer: assistant de service social; éducateur... Accès sur concours. Les écoles du secteur paramédical préparent en 3 ans à un DE. Les formations accessibles aux ES sont: infirmier, orthophoniste, ergothérapeute, psychomotricien... Accès sur concours.
  • Arts, architecture: Tout bachelier peut postuler dans une école d’architecture pour suivre un DE d’architecte en 5 ans. Les bacheliers S sont néanmoins majoritaires parmi les admis. Les écoles d’art recrutent souvent les bacheliers sur concours. Une préparation en 1 an est recommandée.

Les prépas

6% des bacheliers ES s’inscrivent en prépa pour passer un concours d’entrée dans une grande école, après 2 ans. Accès à ces classes sur dossier. Les voies économiques et littéraires sont les plus adaptées.

  • Les prépas économiques: Deux voies au choix: La prépa économique et commerciale option économique donne accès aux écoles supérieures de commerce (notamment HEC). Les prépas ENS économie-gestion préparent aux concours des écoles normales supérieures (ENS) de Rennes et de Cachan. De nombreux étudiants poursuivent à l’université ou intègrent des écoles supérieures de commerce.
  • Les prépas littéraires. Les bacheliers ES représentent moins du quart de l’effectif dans les prépas littéraires. Si le nombre de places au concours des ENS est réduit, ces prépas offrent un excellent tremplin pour les formations supérieures (notamment à l’université). Les prépas ENS lettres s’adressent aux passionnés de littérature, de langues, de philosophie et d’histoire. Elles ouvrent accès aux ENS d’Ulm, de Lyon, et de Cachan, mais aussi aux écoles de commerce via le BEL (banque d’épreuves littéraires). Les prépas ENS lettres et sciences sociales s’adressent aux mordus de SES, désireux de les enseigner. Elles mènent aux ENS d’Ulm, de Lyon et de Cachan, aux écoles nationales de statistiques et aux écoles de commerce (très bon niveau en maths requis).